Les 5 étapes incontournables pour vendre sa maison en Guadeloupe

vendre sa maison en Guadeloupe

Une fois réussie votre préparation de vente immobilière, le moment est venu de passer à la vente proprement dite. Mais savez-vous comment se déroule une transaction ? Connaissez-vous les étapes qui vont vous mener des premières visites d’acheteurs potentiels jusqu’à la signature de l’acte définitif devant notaire ?

Voici quelles sont ces 5 étapes incontournables pour vendre sa maison en Guadeloupe !

1. L’organisation des visites, un préalable crucial pour vendre sa maison en Guadeloupe

Pour réussir à vendre sa maison en Guadeloupe, il faut d’abord recevoir des offres. Et pour obtenir ces offres, il est indispensable d’organiser des visites de sa propriété !

En faisant en sorte, bien sûr, que ces visites se déroulent le mieux possible, et que vos acquéreurs potentiels repartent avec la ferme intention de vous proposer un prix !

Pour bien faire, voici quelques conseils à suivre.

Rangez et dépersonnalisez votre maison. Quand un propriétaire souhaite vendre sa maison en Guadeloupe, il doit absolument la mettre en valeur aux yeux des acheteurs. Cela signifie : faire du rangement (pour présenter un logement propre et bien tenu) et dépersonnaliser l’intérieur (pour que les visiteurs puissent s’imaginer y vivre). Profitez-en également pour effectuer quelques réparations et finitions, afin que tout soit parfait.

Organisez votre planning de visites. Que des gens vous appellent en grand nombre pour venir visiter le bien, c’est une excellente chose. Mais à moins de vouloir vous convertir en agent immobilier, et pour cela abandonner toutes vos activités habituelles, vous n’aurez pas le temps de recevoir tout le monde. Pour ne pas être débordé par les visites, dressez un planning (par exemple, uniquement le soir et le week-end, les unes à la suite des autres pour en faire plusieurs dans la même journée, etc.).

Faites également le point avec vos interlocuteurs, dès le premier contact téléphonique, pour évaluer leurs motivations et leur sérieux. Il n’est pas rare que, pour vendre sa maison en Guadeloupe, un propriétaire fasse le tour des biens en vente afin de comparer les prix ; rien de grave, mais ce n’est pas ce qui vous permettra de vendre ! Certains acheteurs sont aussi tentés de visiter des logements qu’ils n’auront de toute façon aucune envie d’acheter, par exemple une maison plain-pied alors qu’ils voudraient un étage, ou une propriété à Pointe-à-Pitre alors qu’ils n’envisagent pas une autre commune que Basse-Terre.

Dans la mesure du possible, éliminez ces visiteurs peu susceptibles de faire une offre !

Prenez en charge les visites. La phase des visites est cruciale pour vendre sa maison en Guadeloupe : la première impression de l’acheteur joue pour beaucoup dans sa décision finale. Il est donc primordial de faire bonne impression et de prendre en charge la visite comme un professionnel, notamment :

  • En recevant vos visiteurs individuellement ;
  • En montrant toutes les pièces de la maison, ainsi que ses dépendances, sans rien omettre ;
  • En évoquant les points forts, mais aussi les points faibles ;
  • En préparant vos visites de manière à pouvoir répondre aux questions sur tous les aspects du bien ;
  • En gardant vos documents et justificatifs sous la main au cas où un visiteur vous demanderait à les voir.

Un point important : pour vendre sa maison en Guadeloupe, il faut être capable de répondre aux besoins et aux attentes des acheteurs. Pour y parvenir, demandez à vos visiteurs de vous faire un retour après leur passage : qu’est-ce qu’ils ont aimé / pas aimé ? Quels sont les atouts / défauts du bien ? Ainsi, s’il y a quelque chose à corriger, vous le saurez tout de suite !

vendre sa maison en Guadeloupe

2. La vérification des offres et la phase de négociation

Si un visiteur aime votre maison, il va vous faire une offre. Que faire de cette offre ? Comment s’assurer qu’elle est sérieuse ? Faut-il accepter de négocier un prix en-deçà de celui que vous avez fixé ?

Avant de vendre sa maison en Guadeloupe, il faut savoir choisir une offre d’achat. Dans ce but, vous devez vérifier :

  • Le sérieux de l’acquéreur: quelles sont ses raisons pour acheter une maison ? Veut-il en faire sa résidence principale ou effectuer un investissement locatif ? S’il a l’intention d’y vivre, a-t-il déjà vendu sa propriété ? Est-elle au moins mise en vente ? Habite-t-il déjà sur l’île ou s’agit-il d’un nouvel arrivant en Guadeloupe ? Autant de questions qui vous aideront à cerner la personnalité de votre acheteur.
  • La solidité de son plan de financement: logiquement, votre acheteur a dû préparer sa transaction (de la même manière que vous avez préparé votre vente). Ce qui signifie qu’il a déjà dû consulter sa banque pour connaître son budget d’acquisition, voire qu’il a obtenu un accord de principe. Si ce n’est pas le cas, essayez de savoir pourquoi, et quelles sont ses intentions vis-à-vis de la souscription de son crédit immobilier (sauf s’il possède les fonds et n’a pas besoin d’en passer par un emprunt).

Ensuite, il y a la négociation. Celle-ci se fait sur la base du prix affiché pour la maison (d’où l’importance de bien estimer son logement pour ne pas proposer un prix sous-évalué). Cette étape est habituelle quand on veut vendre sa maison en Guadeloupe : rares sont les candidats à l’achat qui acceptent d’emblée la somme annoncée.

Il faut tout de même garder une chose en tête : la loi vous interdit de jouer au jeu de la surenchère. Lorsqu’un propriétaire a décidé de vendre sa maison en Guadeloupe à un acheteur, à une somme X, il ne peut plus revenir en arrière et accepter ensuite une nouvelle somme Y, plus élevée, proposée par un second acheteur. Il est donc crucial de bien savoir où vous mettez les pieds. Au moindre doute, n’hésitez pas à demander l’avis d’un professionnel !

3. Avant de signer le compromis de vente

Vous avez accepté une offre ? Parfait ! Avant d’entrer dans la dernière phase visant à vendre sa maison en Guadeloupe, c’est-à-dire les deux passages chez le notaire, il est bon d’effectuer quelques vérifications préalables :

  • Le dossier de vente : est-il complet ? Les pièces justificatives demandées par le notaire sont-elles toutes présentes ? Les diagnostics obligatoires ont-ils été réalisés ?
  • La maison : est-elle en parfait état ? Avez-vous discuté, avec votre acquéreur, de certaines améliorations à apporter avant la conclusion de la vente (remplacer un parquet ancien, changer une marche cassée de l’escalier…) ? Avez-vous réalisé les finitions nécessaires (joints à changer, murs à peindre) ? Êtes-vous sûr qu’il n’y a pas un vice caché (présence de termites, tuyauterie défectueuse) qui pourrait mettre en danger la vente ?

Pourquoi faut-il contrôler ces quelques points avant de vendre sa maison en Guadeloupe ? Tout simplement parce qu’un souci (dans votre dossier ou dans la maison) pourrait être invoqué par le notaire ou l’acheteur pour repousser, voire annuler, la cession. Mieux vaut donc être tout à fait prêt !

vendre sa maison en Guadeloupe

4. Entre les deux passages chez le notaire

Deux passages chez le notaire sont nécessaires afin de vendre sa maison en Guadeloupe dans le respect de la loi :

  • Pour le compromis (ou promesse) de vente ;
  • Pour la signature de l’acte définitif (ou authentique).

La signature du compromis s’accompagne du versement d’un acompte par l’acheteur, généralement autour de 10 %. Une somme que vous ne toucherez qu’après la conclusion de la vente.

Si l’acquéreur ne se rétracte pas dans le délai imparti (10 jours), vous avez alors entre 3 et 4 mois devant vous avant la seconde et dernière visite au notaire. Vous pourrez en profiter pour suivre l’avancée du dossier, communiquer avec l’acheteur afin de vous assurer qu’il est en passe d’obtenir son prêt, etc.

5. Juste avant la remise des clés

Ça y est, le grand jour approche ! Avant de vendre sa maison en Guadeloupe pour de bon, il est nécessaire de procéder aux ultimes vérifications :

  • La maison doit être vide et nettoyée. Cela veut dire : plus de meubles, plus d’électroménager, plus rien (sauf si vous avez accepté de laisser des choses). Et bien sûr : plus de locataire, si vous aviez opté pour la mise en location plutôt que la vente pendant quelques temps.
  • Vos compteurs doivent avoir été relevés. Cela garantira au nouveau propriétaire de ne pas payer plus que sa propre consommation !
  • Vos contrats doivent avoir été transférés. Les abonnements d’électricité, de gaz, de téléphone, d’Internet, etc., doivent être libellés à votre nouvelle adresse avant le jour J.

Il ne vous reste plus qu’à signer l’acte définitif de vente !

Vous avez encore des questions au sujet du processus pour vendre sa maison en Guadeloupe ? N’hésitez pas à prendre contact avec notre équipe !

Avatar

Native de MARIE-GALANTE, la plus belle dépendance de la GUADELOUPE, jumelée à Belle-île-en- Mer, j’ai grandi dans la région de la Grande Galette. Depuis 1993, je sillonne les routes de la Guadeloupe pour offrir mes services dans le domaine de l’investissement locatif. J’ai intégré le Réseau de Mandataires CLASSIMMOS en 2013. Ma connaissance du terrain permet d’apporter des réponses concrètes aux besoins des vendeurs et aux attentes des acquéreurs.
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.