Comment faire le décompte du nombre de pièces d’une maison ?

Si vous envisagez de vendre votre logement, sachez que le nombre de pièces est une information cruciale à intégrer à votre annonce. Cette indication permet aux acheteurs de prendre connaissance du type de bien auquel ils ont affaire. Mais savez-vous de combien de pièces est réellement constituée votre maison ? Connaissez-vous la bonne manière de compter ? Cela peut sembler évident, mais en réalité le calcul n’est pas aussi simple qu’on le croit souvent – car toutes les pièces n’entrent pas dans le décompte officiel. Voici un rappel des règles précises pour compter le nombre de pièces d’une maison en Guadeloupe.

Le nombre de pièces d’une maison en Guadeloupe : une information essentielle

Plusieurs informations doivent apparaître dans votre annonce immobilière : la surface habitable, le prix de vente, l’emplacement… Mais aussi, bien sûr, le nombre de pièces dont le logement est constitué. C’est même une donnée essentielle à communiquer à vos acheteurs potentiels si vous voulez qu’ils prennent la peine de venir visiter votre propriété.

Le décompte des pièces se fait selon deux classifications quasi-identiques, la fonction (F) ou le type (T). C’est une forme que vous avez sans doute déjà vue : on parle d’un T3 ou d’un F4. Il suffit d’ajouter à la classification le nombre de pièces dont est constitué le logement. Mais attention, il faut être précis dans le décompte du nombre de pièces d’une maison en Guadeloupe ! Si vous avez mentionné une maison T5 alors qu’en réalité elle n’a qu’un séjour et trois chambres (dont quatre pièces, comme nous allons le voir plus bas), simplement parce que vous avez comptabilisé un débarras ou le balcon, vos visiteurs risquent de ne pas apprécier. Il faut donc apprendre à bien compter les pièces.

Comment compter le nombre de pièces dans une maison ?

Pour éviter de faire des erreurs et de décevoir les acheteurs, on vous explique comment compter le nombre de pièces d’une maison en Guadeloupe.

Le nombre de pièces d’une maison en Guadeloupe englobe uniquement les pièces principales

Quand on parle de pièces en immobilier, il faut comprendre que seules les pièces dites « principales » doivent être incluses dans le calcul. Il s’agit du séjour et des chambres, et c’est tout. Les pièces d’eau comme la cuisine et la salle de bains, ainsi que les pièces de service comme la buanderie, le cellier, le dressing, la cave ou le sous-sol non aménagé, ne sont donc pas considérées dans le calcul. Lorsqu’on parle d’un T5, cela veut dire que la maison est dotée d’un séjour et de 4 chambres.

Quelle est la taille minimale d’une pièce ?

Une pièce est considérée comme étant « à vivre » si sa superficie est égale ou supérieure à 9m² et sa hauteur sous plafond d’au moins 1,80 m. Une pièce de taille inférieure n’est donc pas comptabilisée dans le nombre de pièces d’une maison en Guadeloupe. Vous pouvez toutefois présenter une pièce de moindre surface comme un espace supplémentaire pouvant servir de bureau ou de rangement.

Comment comptabiliser les pièces « particulières » ?

Pour certaines pièces particulières, il n’est pas facile de déterminer si elles doivent être comptabilisées ou non.

  • Les pièces aveugles qui ne disposent pas de fenêtres peuvent être incluses dans le calcul. Mais il faut signaler l’absence d’ouvertures dans votre annonce.
  • Les mezzanines peuvent également être considérées comme pièces principales si elles sont suffisamment grandes et si elles disposent d’une bonne hauteur sous plafond.
  • Les pièces en enfilade ou communicantes ne disposant pas d’accès indépendants peuvent être comptées dans le nombre de pièces d’une maison en Guadeloupe, à condition que cette particularité soit mentionnée dans votre annonce immobilière.
  • Les vérandas peuvent aussi être prises en compte dans le calcul si elles offrent une température correcte été comme hiver. Il ne doit faire ni trop chaud, ni trop froid.

Vous savez désormais comment compter le nombre de pièces d’une maison en Guadeloupe dans les règles de l’art !

Avatar

Native de MARIE-GALANTE, la plus belle dépendance de la GUADELOUPE, jumelée à Belle-île-en- Mer, j’ai grandi dans la région de la Grande Galette. Depuis 1993, je sillonne les routes de la Guadeloupe pour offrir mes services dans le domaine de l’investissement locatif. J’ai intégré le Réseau de Mandataires CLASSIMMOS en 2013. Ma connaissance du terrain permet d’apporter des réponses concrètes aux besoins des vendeurs et aux attentes des acquéreurs.
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.