vente immobilière en Guadeloupe

Quels sont les pièges à éviter pour réussir une vente immobilière ?

Vous vous en doutez : une vente immobilière en Guadeloupe n’a rien d’un long fleuve tranquille. Les erreurs ne sont pas rares et peuvent vous coûter cher, voire même remettre en question le déroulement de votre transaction. Avant de mettre votre logement sur le marché, posez-vous les questions essentielles. Voici les principaux pièges à éviter pour que votre transaction se déroule dans les meilleures conditions.

Piège n°1 : mettre en vente lorsque la période n’est pas propice

Il y a des périodes de l’année qui sont plus favorables pour une vente immobilière en Guadeloupe. Les acquéreurs ont tendance à être plus réactifs au printemps (de mars à juin) car les parents souhaitent déménager l’été pour être bien installés avant la rentrée scolaire. Mettre un logement en vente trop tôt ou trop tard peut bloquer la transaction, ce qui n’est pas bon présage pour la suite. Le contexte économique peut également impacter le bon déroulement de votre vente : des taux d’intérêt bas et des prix raisonnables incitent les ménages à se porter acquéreur, tandis que la situation inverse retarde leur projet d’acquisition.

Piège n°2 : fixer un prix trop élevé

Les vendeurs qui fixent le prix du logement eux-mêmes ont tendance à surévaluer la valeur de leur logement de 5 à 10 % en moyenne. Ce comportement n’est pas étonnant car les vendeurs ne veulent pas perdre d’argent dans la vente, notamment si les prix ont baissé depuis l’achat du bien. Mais pour vendre un bien rapidement, il vaut mieux fixer un prix cohérent avec la réalité du marché. Un prix trop élevé n’attire pas les acquéreurs et le bien perdra de sa valeur avec le temps. Pour éviter d’en arriver là, il faut en passer par une estimation en bonne et due forme pour fixer le bon prix. Si votre annonce est déjà en ligne, interrogez-vous sur le comportement des potentiels acquéreurs : vous ne recevez aucun appel ? Il faut revoir le prix de vente. Les quelques appels ne débouchent pas sur une visite ? Le prix est encore trop haut. Les visites ne mènent à aucune offre ? Il faut faire un effort supplémentaire.

vente immobilière en Guadeloupe

Piège n°3 : cacher les défauts du bien dans l’espoir d’accélérer sa vente immobilière en Guadeloupe

Tous les logements ont leurs points forts et leurs points faibles. Tenter de cacher les défauts de votre logement n’est pas une bonne idée, l’acquéreur finit toujours par s’en rendre compte de toutes façons. Sachez qu’un vice caché dans le cadre d’une vente immobilière en Guadeloupe peut avoir de lourdes conséquences pour le vendeur. Bien sûr, vous n’êtes pas obligé de mettre en avant les points faibles du logement mais vous devez en parler : un logement en rez-de-chaussée, l’absence d’un espace extérieur, de l’humidité dans le logement, des travaux de rénovation à prévoir, etc. Votre logement peut trouver preneur avec ses défauts, il suffit de les connaître pour fournir des solutions aux visiteurs.

Piège n°4 : négliger l’étape de l’estimation du logement

Vous le savez, le bon déroulement d’une vente immobilière en Guadeloupe nécessairement par une estimation juste, confiée à un professionnel. Cette évaluation vous permet de fixer le bon prix de vente pour votre bien immobilier. Mais attention, ne confiez pas l’estimation de votre logement à n’importe quel professionnel. L’estimation est une étape cruciale et déterminante qui ne faut pas prendre à la légère. Une mauvaise estimation peut vous faire perdre du temps et bloquer votre transaction. Lisez cet article pour savoir comment choisir le professionnel en charge de l’évaluation de votre bien.

Piège n°5 : choisir un mandat simple de vente

7 vendeurs sur 10 choisissent de signer un mandat simple pour garder une certaine liberté. Ce mandat simple permet au vendeur de confier la vente de son logement à plusieurs agences, et de trouver un acquéreur par ses propres moyens. Mais le mandat simple n’est pas toujours très efficace dans le cadre de votre vente immobilière en Guadeloupe.Les acquéreurs potentiels se méfient des biens affichés par plusieurs agences, d’autant plus que chacune d’elles peut afficher un prix différent (en ajustant ses honoraires). De plus, le mandat simple n’est pas très motivant pour le professionnel qui n’est pas certain de toucher sa commission. Privilégiez le mandat exclusif pour conclure votre vente dans les meilleurs délais.

 

 

Avatar

Native de MARIE-GALANTE, la plus belle dépendance de la GUADELOUPE, jumelée à Belle-île-en- Mer, j’ai grandi dans la région de la Grande Galette. Depuis 1993, je sillonne les routes de la Guadeloupe pour offrir mes services dans le domaine de l’investissement locatif. J’ai intégré le Réseau de Mandataires CLASSIMMOS en 2013. Ma connaissance du terrain permet d’apporter des réponses concrètes aux besoins des vendeurs et aux attentes des acquéreurs.
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.