Qui doit payer les frais d’agence immobilière ?

Réussir une vente de particulier à particulier, ce n’est pas toujours simple. Pas facile de faire face aux difficultés diverses et variées que l’on peut rencontrer sur sa route. Contacter une agence immobilière et signer un mandat exclusif est donc une solution efficace pour mener à bien sa vente sans stresser. En contrepartie, bien sûr, il faut toutefois s’acquitter de frais obligatoires. Mais qui s’en occupe du vendeur ou de l’acheteur ? A qui revient de verser les frais d’agence immobilière en Guadeloupe ?

Frais d’agence immobilière en Guadeloupe : définition

Solliciter l’aide d’un professionnel dans le cadre d’une transaction vous engage à payer des frais contre service rendu. C’est en fin de transaction que vous allez payer le professionnel qui s’est chargé de l’opération. Ces frais d’agence immobilière en Guadeloupe sont les honoraires acquittés en échange de l’intervention de l’intermédiaire qui peut être un agent immobilier, un agent commercial ou un mandataire. Ces derniers vont se charger de mener à bien la vente depuis la préparation jusqu’aux dernières phases de la transaction.

Chaque professionnel peut fixer librement ses honoraires, ce qui explique que les frais d’agence immobilière en Guadeloupe varient en fonction de l’agence et du type de transaction. Mais le barème doit absolument être indiqué en agence et sur le site web du professionnel ou de l’agence. Il est à noter que ces honoraires n’ont rien à voir avec les frais de notaire, qui découlent d’un calcul complètement différent.

Le professionnel mandaté par le vendeur se met au service des deux parties, pour aider le propriétaire à trouver un acheteur et l’acheteur à trouver le bien de ses rêves. Mais, dans ce cas, qui doit payer les frais agence immobilière : l’acheteur ou le vendeur ?

Lorsque c’est le vendeur qui paie les frais d’agence

En général, les frais d’agence immobilière en Guadeloupe sont à la charge du vendeur. Mais, en réalité, c’est l’acquéreur qui met la main au portefeuille.

Avant, il était possible de ne pas afficher le prix des biens « net vendeur ». Ce qui signifie que les acquéreurs ne voyaient qu’un seul prix, ignorant si les frais d’agence étaient inclus. Le vendeur imposait donc un prix net vendeur à son agent immobilier qui pouvait y ajouter librement le montant de ses frais. C’est l’acheteur qui les acquittait et le vendeur touchait la somme prévue.

Mais suite à l’entrée en vigueur de la loi ALUR, les professionnels doivent indiquer les deux prix dont le net vendeur et le HAI (honoraires d’agence inclus). Les frais d’agence immobilière en Guadeloupe sont toujours pris en charge par l’acheteur, à la différence que ce dernier sait ce qu’il paie exactement, et à qui.

Lorsque c’est l’acquéreur qui paie les frais d’agence

C’est peu fréquent mais réalisable. L’acquéreur peut payer les frais d’agence et en tirer des avantages quant au calcul des frais de notaire.

Lorsque c’est le vendeur qui signe un mandat avec le professionnel, les frais de notaire sont calculés à partir du prix HAI. Mais lorsque l’acheteur paie lui-même les frais d’agence immobilière en Guadeloupe, alors le calcul se base sur le prix net vendeur. Ce qui permet de réduire considérablement les frais de notaire dus par l’acquéreur (pour rappel de ce que comprennent les frais de notaire, vous pouvez lire cet article). Si le prix net vendeur est de 250 000 euros et le prix HAI de 260 000 euros, alors les frais de notaire représenteront 8 % des 250 000 euros.

Le partage des frais d’agence, est-ce réalisable ?

Se partager les frais d’agence n’est pas une habitude chez nous, mais cela ne vous empêche pas de proposer cette solution à votre acquéreur. Il est tout à fait possible que le vendeur et l’acheteur participent à égalité au versement des frais d’agence immobilière en Guadeloupe.

Avatar

Native de MARIE-GALANTE, la plus belle dépendance de la GUADELOUPE, jumelée à Belle-île-en- Mer, j’ai grandi dans la région de la Grande Galette. Depuis 1993, je sillonne les routes de la Guadeloupe pour offrir mes services dans le domaine de l’investissement locatif. J’ai intégré le Réseau de Mandataires CLASSIMMOS en 2013. Ma connaissance du terrain permet d’apporter des réponses concrètes aux besoins des vendeurs et aux attentes des acquéreurs.
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.